Actions

DIMANCHE AU JARDIN

Deux dimanches par mois, le jardin est ouvert à toutes les envies et idées : bricolage, plantation, jeux, repas partagés,... Pendant ces journées, les participants se rencontrent pour échanger des idées, des expériences autour du jardinage, et planifier le quotidien du jardin : entretien de la parcelle communautaire, arrosage du potager, mise en œuvre des projets à venir. Les habitants des quartiers Belle de Mai, Chutes Lavie et St. Mauront sont invités à participer à la création de cet espace et à s’investir dans la démarche collective. Nous avons toutefois constaté qu’en 2009 la fréquentation des adultes y était plus réduite. Cette année l’ARTichaut souhaite donc proposer un cadre pour les familles et les individus intéressés par le jardinage et prêts à s’engager pour l’environnement et l’embellissement du quartier. Pour informer les habitants de nos activités nous avons constaté que le bouche à oreille fonctionne bien, l’école et les différents structures associatives du quartier sont de bons relais d’information, puis nous utilisons la liste de diffusion mail des adhérents de l’association.

LA VIE AU JARDIN

Le jardin est un lieu ouvert que les gens peuvent fréquenter hors des temps d’activités menées par l’association. Nous continuons d’inscrire notre volonté de favoriser la gestion collective et co- responsable de cet espace dans une démarche constructive en faisant une nouvelle proposition. La surface disponible au jardin nous permettra de défricher dix nouvelles parcelles qui permettront à ceux qui le désirent de réaliser des plantations selon leurs envies et leurs idées. Ces parcelles pourront par exemple devenir un potager, on pourra y cultiver des plantes aromatiques pour la cuisine ou différentes fleurs ; la seule règle étant de respecter le jardinage biologique. Tout au long de l’année, les jardiniers d’un terrain feront partie du collectif de l’association et seront co-responsables de l’arrosage, de l’entretien de la parcelle collective, ils participeront à la vie sociale au jardin. Pour régler les questions collectives, construire de nouveaux projets, etc. des réunions ouvertes à tous les occupants du jardin seront prévues tous les deux mois .

ECHANGE INTERCULTUREL

L ’ARTichaut a pu mesurer la richesse de l’échange interculturel lors d’une première expérience en 2008 avec un jardin solidaire de Berlin. En 2010 nous allons renouveler cette action avec un autre jardin solidaire dans un autre pays européen. Le lieu de l’échange sera choisi en concertation avec les participants au projet. L’échange culturel a lieu entre des enfants attachés au jardin solidaire des deux villes. Il s’appuie sur la mise en place d’une documentation et d’une présentation mutuelle de l’activité culturelle et sociale. Le projet a également pour objectif de susciter un dialogue sur les idées et les expériences menées dans les deux lieux. Il s’agit aussi de donner aux enfants une idée de l’Europe en leur faisant rencontrer des enfants d’un autre pays et en leur faisant découvrir un autre contexte socio-politique. Enfin, le projet a pour but de sensibiliser les participants aux bienfaits d’une agriculture et d’une nourriture biologique.

LES ACTIONS EN PARTENARIAT AVEC D’AUTRES STRUCTURES

Les ateliers en temps scolaire

Activités autour du jardinage et du bricolage au jardin de Gibraltar ou dans les établissement scolaires, sensibilisation à l’écologie et à l’environnement. Les ateliers avec l’école Primaire Cadenat continuent au rythme de deux demi journées par mois. Un nouveau partenariat a vu le jour avec un établissement scolaire. Une convention a été signée pour 2010 avec le collège de Gibraltar, proche du jardin. C’est pour l’ARTichaut l’opportunité de s’impliquer un peu plus dans la vie du quartier en renforçant le lien établi avec les collégiens venus d’eux même profiter du jardin en s’appropriant cet espace. Le projet est de proposer à une vingtaine de jeunes en classe de SEGPA (Sections d’Enseignement Général et Professionnel Adapté), de se rencontrer 2 matinées par mois. L’activité s’articule autour du jardinage d’une parcelle et du "land art", une approche artistique autour de l’environnement. A la fin de l’année scolaire, l’objectif est de mettre en place une parcelle au collège qui sera autogérée par ces mêmes élèves. Deux intervenants de l’ARTichaut travaillent sur ce projet.

Bricoler, jardiner et vivre ensemble

Le partenariat avec le CHRS de l’ARS (centre d’hébergement par la réinsertion sociale pour favoriser la réinsertion de jeunes en difficulté) continue à se développer autour d’ ateliers de jardinage et de bricolage : participer à la construction d’un four en argile, planter la clôture végétale et des légumes de saison, les récolter et les partager lors d’un repas au jardin, vivre ensemble, etc. Les jeunes ont la possibilité de gérer leur propre parcelle et les volontaires viennent régulièrement au jardin pour s’en occuper.

L’ARTICHAUT SORT DU JARDIN

- Participation aux festivités et activités du quartier Nous participerons à nouveau aux différents événements organisés dans le quartier de la Belle de Mai : la Belle Fête de Mai, le festival des brouettes. Notre intervention prend la forme d’initiations autour de l’environnement, la biodiversité et l’écologie à travers, par exemple, une proposition de jardin mobile : "le vegipirate".

- Mise en place et entretien des espaces verts dans le quartier Jardinage dans l’espace public, initiations pour la mise en place de bacs aux fleurs et des rues florales, initiations aux jardins dans les écoles et dans les associations du quartier. Ces interventions hors du jardin nous permettent d’ancrer notre action dans le quartier et de rencontrer d’éventuels nouveaux participants aux activités.

LE RESEAU

L’ARTichaut fait partie du Réseau des Jardins Solidaires et Méditerranée et participe aux festivités et aux conférences organisées dans le cadre de ce réseau. Pour renforcer ces liens et continuer d’avancer ensemble avec les autres jardins solidaires, plusieurs actions sont envisagées par l’ARTichaut cette année. Les membres de l’ARTichaut ont exprimé leur désir d’organiser un événement au jardin qui soit l’occasion de faire se rencontrer plusieurs acteurs des jardins solidaires, d’échanger, de débattre et d’expérimenter autour de la pratique du jardinage. Cela se déroulera à travers des temps de discussions, de projections de films, dans une ambiance festive. Puis, au cours de l’année, nous renforceront les liens avec les lieux similaires qui existent à Marseille en organisant des visites collectives et des rencontres dans les autres jardins solidaires de la ville. Nous donnerons rendez-vous aux membres de l’association au jardin et nous rendrons ensemble dans ces différents endroits.